• Véronique Vandebroeck-Abeels

L’amour en attendant bébé...

Dernière mise à jour : il y a 3 jours


La sexualité pendant la grossesse est aujourd’hui encore, un sujet délicat dont on ne parle que très peu. La grossesse est bien sur une aventure unique pour chaque couple… mais voici quelques réponses aux questions que les couples se posent le plus couramment.


Tout d'abord: Les modifications anatomiques pendant la grossesse

Le corps de la femme enceinte change, bouge, accueille. Il s'adapte.

La poitrine :

Augmente de volume

Devient plus dure et plus lourde

Les auréoles s’élargissent et foncent

Le réseau veineux apparaît à la surface de la peau

Leur sensibilité augmente

L’utérus

C’est un muscle qui grossit et s’étire pour atteindre parfois 30x son volume initial ! A terme il peut mesurer 33cm au lieu de 8.

Et bien sûr en se dilatant il comprime les organes autour (vessie, estomac & intestin) et provoque les petits maux de la grossesse : envie fréquente d’uriner, reflux gastrique, constipation ou diarrhée.

Le vagin : se rétrécit, ce qui permet une meilleure sensation du sexe du partenaire

La vulve :

Les petites lèvres peuvent devenir violacées

Le clitoris augmente de volume

Les pertes blanches augmentent en début et en fin de grossesse, c’est normal

En général, de nombreuses autres modifications sont observées au niveau du corps : la peau, l’intestin, l’odorat, les cheveux, le goût,…


Ensuite... l'évolution de la sexualité au cours de la grossesse


Premier trimestre: le temps de la sexualité en douceur

De la conception à 2 mois et demi environ, la femme enceinte vit de nombreux changements, tant dans sa tête que dans son corps.

Manifestations physiques :

De petits signes pas toujours bien vécus marquent le début de la grossesse : nausées, vomissements, tensions dans la poitrine, constipation, fatigue, somnolence qui peuvent entraîner une baisse de désir. Mais ce n’est pas systématique.

Les femmes préfèrent les câlins à l’acte sexuel et on observe, en général, une diminution de 20% des rapports les 3 premiers mois. Messieurs montrez-vous tendres et rassurants !

Transformations psychiques :

Même si aucune transformation physique n’est encore visible, la femme porte en elle une nouvelle vie sur laquelle elle se focalise. A la fois fascinée et angoissée, la libido de la femme passe pour certaines au second plan.

Pour d’autres mamans rien ne change, le bébé encore immobile, reste une idée et leur sexualité inchangée.


Deuxième trimestre de la grossesse : l’amour comme avant

Au deuxième trimestre, entre 3 et 6 mois, la libido est intensifiée pour différentes raisons.

Manifestations physiques :

Nausées et fatigue se sont passées

Le ventre s’est arrondi mais n'est pas gênant, permettant une vie sexuelle harmonieuse

La peau est de velours, la chevelure superbe, les seins glorieux

Le taux d’hormones féminines augmente considérablement

Au niveau du vagin, l’afflux du sang dans les veines entraine un engorgement du bas ventre, ce qui « gonfle le sexe ». La lubrification vaginale est abondante. Certaines femmes découvrent leur premier orgasme à ce moment-là.

Transformations psychiques :

La femme passe par un regain de vitalité et d’enthousiasme !La future mère s’affirme en tant que FEMME et l’intensification de la sexualité la rassure sur son statut et son pouvoir de séduction.

La femme est souvent fière de son gros ventre.

Au quatrième mois, le bébé commence à bouger, le couple accepte à deux l’idée d’un nouvel être.

Mais attention: la grossesse rime souvent avec entente sexuelle plus forte mais peut aussi être révélatrice de certaines tensions relationnelles ou sexuelles dans le couple :

L’homme peut par exemple

ne plus voir le corps de sa compagne comme un objet de désir

ne plus oser faire l'amour ou exprimer ses fantasmes craignant les conséquences sur la suite de la grossesse.

se sentir seul ou isolé, puisque sa compagne vit seule une aventure commencée à deux.

C’est le dialogue qui va aider le couple et éventuellement quelques séances d'haptonomie pour entrer en lien avec son futur enfant.


Troisième trimestre de la grossesse: un désir inconstant

Lors du troisième trimestre la maman voit son désir s’émousser et on voit souvent une diminution des rapport sexuels.

Manifestations physiques :

Au niveau physique les signes sont nombreux et pesants : souffle court, jambes lourdes, lumbago, fatigue, hémorroïdes, brûlures d’estomac, ventre imposant. Moral oscillant.

Le ventre prend de plus en plus de place. Prise de kgs...Cela peut gêner la femme. Les mouvements sont limités. Les soins du corps et notamment esthétiques deviennent compliqués. Mais cela peut aussi gêner le couple, en limitant les rapprochements intimes.

Inconvénients de cette phase : Vessie comprimée • Rétention d’eau • Sensibilité des seins

Transformations psychiques :

Les couples ont souvent peur de "déclencher l’accouchement" s’ils font l’amour.

Plus la maman appréhende la douleur de l’accouchement et plus son orgasme et son désir sont inhibés.

Le gros ventre rend l’acte sexuel acrobatique mais néanmoins encore possible…la plupart du temps.

3 clés à ce moment là:

Chaque membre du couple peut, s’il se montre compréhensif et doux, rassurer l’autre.Vive les massages, les câlins et les petites attentions!

Une bonne préparation à l’accouchement permet de sécuriser la maman.

Et l’homme dans tout ça …

Il peut avoir du mal à s’habituer au « nouveau » corps de sa partenaire et à l’érotiser en tant que tel. La silhouette d’avant peut lui manquer. La tonicité et la vitalité de sa partenaire peuvent avoir diminué en raison de la grossesse et l’homme peut avoir de la difficulté avec ça.

Faire l’amour à 3 ?

L’homme ou la femme peuvent vivre plus ou moins confortablement l’idée d’être « trois » au moment des rapprochements intimes. Malaise, gêne, peurs … à Difficulté à concilier sexe (« impur ») et présence de l’enfant (« pur ») ?


Puis, quelques idées fausses :

Les rapports n'entraînent pas de fausses couches. Celles-ci étant généralement dues à une anomalie de la formation de l’œuf.

Le sexe de l’homme ne peut pas entrer en contact avec la tête ou le corps du futur bébé : celui-ci ne peut être ni touche, ni écrasé, ni blessé. Le placenta ne peut pas être déchiré avec le pénis!! Et inversement le sexe du père ne risque rien lors de la pénétration.

L’orgasme peut provoquer un spasme orgasmique, mais ce spasme n’est pas une contraction de l’utérus (= ce qui provoque l’accouchement). Donc l’orgasme ne provoque pas l’accouchement !L’orgasme ne dérange pas le bébé, s’il bouge c’est à cause de l’afflux du sang dans la région pelvienne. Ce n’est pas grave.

Le sperme ne peut pas “noyer” le BB. Le BB n’avale pas le sperme... Le bébé si c’est une fille, ne peut pas tomber enceinte avec le sperme...

Le bébé est sensible aux caresses sur le ventre de sa future maman. Même si les relations sexuelles ne vous conviennent pas, n’oubliez pas la tendresse et le dialogue!


Les Contre-indications aux rapports sexuels pendant la grossesse

  • Antécédents de naissance prématurée

  • Menace d’accouchement prématurée

  • Rupture précoce des membranes

  • Écoulement sanguin inexpliqué

  • Placenta bas ou previa

  • Grossesse multiple

N’ayez crainte, si les rapports sexuels sont interdits, votre gynéco, votre sage-femme ou votre kiné vous informera ! Et si vous avez un doute, n’hésitez pas à leur en parler !


En conclusion

Il est conseillé de continuer à faire l’amour pendant la grossesse pour le bonheur des deux partenaires et la bonne santé du couple. Conseiller de continuer à partager de l’intimité, de la tendresse et de la sensualité même sans pénétration pour entretenir la vie amoureuse et érotique.

Maintenir une activité sexuelle pendant la grossesse apporte un sentiment de sécurité et renforce le lien affectif entre les conjoints. Sachez aussi que il persiste souvent chez la femme enceinte un désir très intense de démonstration d’amour. Les rapports amoureux permettent un enrichissement global pour les relations futures après l’accouchement.

Mais que ce soit pendant la grossesse ou après l’accouchement le couple doit se sentir libre… de poursuivre ou d’interrompre les rapports sexuels de commun accord. Parlez-en !

Dialogue et tendresse permettent de traverser avec bonheur cette période de gestation si riche en émotions contradictoires.


Conseils sexo :

  • positions à favoriser pendant la grossesse: La femme au dessus (Andromaque), Sur le côté (les petites cuillères), Par derrière (la levrette), Debout par derrière, lotus,..

  • Partager de l’intimité : Même sans pénétration : il est possible de donner et de recevoir beaucoup de plaisir de son partenaire : Massage, Masturbation, Fellation/Cunnilingus, Lecture/Ecriture érotique, Le sexe « cadeau », Les fantasmes.

  • S’ouvrir à d’autres pratiques : La grossesse peut être une magnifique opportunité pour le couple de découvrir d’autres terrains de jeu, de partage et d’érotisme.

N'hésitez pas à me contacter pour prendre un premier rendez- vous:

Véronique ABEELS : Kiné pelvi- périnéale et Sexologie

0495 510695 veronique@kineabeels.be

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout