• Véronique Vandebroeck-Abeels

!!!!!!!  NON au «pipi- stop» !!!!!!!!!!!

Mis à jour : avr. 8



!!!!!!! NON au «pipi- stop» !!!!!!!!!!! :

Le « pipi- stop » est une pratique aujourd’hui totalement déconseillée, qui malheureusement a été largement diffusée.

Des milliers de femmes ont ainsi appris à stopper l’écoulement de leur urine, sans sentir exactement ce qu’elles faisaient pour arrêter ce jet.

Depuis fort longtemps le "stop-pipi" a été considéré par les thérapeutes avertis comme un moyen pédagogique et ponctuel permettant une prise de conscience de ce que doit être la bonne contraction du plancher pelvien. Hélas, peu à peu des dérives ont amené de nombreuses patientes et certains praticiens à utiliser ce test comme « un exercice musclant » et/ou « de contrôle de la miction ».

Le problème du « stop pipi » est qu’il interrompt de façon artificielle et anormale la programmation neurologique du cycle remplissage- miction.

La vessie est programmée pour évacuer un certain volume.

Après interruption, elle ne peut pas toujours retrouver la force suffisante pour finir de se vider.

N’interrompez pas la miction (n’urinez pas par épisodes) car cela peut favoriser les pertes involontaires d’urines, ou des infections urinaires répétées (cystites).

Au VIe Congrès International sur la rééducation du plancher pelvien du GRRUG en 1994 [10], Cotelle O conseille de « démystifier le stop-pipi, et ne lui laisser qu’une valeur de « test » anecdotique », il serait « utile de temps en temps dans les débuts d’une prise de conscience difficile ».

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement ou prise de rendez-vous:

0495 510695 ou veronique@kineabeels.be


#Dyssynergievésicosphinctérienne #Incontinences #Cystites #miction