• Véronique Vandebroeck-Abeels

Le Clitoris … tout le monde en parle …


J’ai la chance de recevoir aujourd’hui par la poste celui-ci :-) Un petit Clito modélisé en 3D !

Le premier clitoris imprimable en 3D est sorti en 2016. C’est le fruit du travail d’une chercheuse indépendante, Odile Fillod ainsi que de Mélissa Richard, médiatrice au carrefour numérique de Paris.

Avec l’arrivée de ce modèle de Clito 3D en taille réelle, les explications aux patients sont plus claires et didactiques et la leçon d’anatomie devient plus “réelle” !

Le siège du plaisir de la femme

Le clitoris, c’est le seul organe humain dédié uniquement au plaisir.

Relié à aucun muscle, il n’intervient pas dans le fonctionnement du corps humain, si ce n’est en nous faisant atteindre le 7ième ciel. Le clitoris constitue la partie la plus sensible du corps féminin. Longtemps il a été relégué au second plan, voire même diabolisé, vilipendé, caché, sali au nom d’une sexualité orientée principalement vers le plaisir de l’homme. Trop d’individus moralisateurs, bien-pensants ou psychanalystes (dont ce cher Freud «ennemi numéro 1 de la femme») l’ont dénigré.

Le Clitoris appelé souvent « Clito » détient pourtant tous les secrets de la sexualité féminine ! C’est un peu une sorte de «bouton du plaisir»…

Ne serait-ce que pour cette raison il mérite qu’on parle de lui et qu’on le « libère » une bonne fois pour toutes.

Certaines sociétés pratiquent encore l’ablation du clitoris (Excision) qui est une mutilation pratiquée de nos jours sur 100 à 140 millions de femmes dans une grande partie du continent africain.

La magnifique anatomie de ce « bouton » pas comme les autres…

Cet organe se trouve à l’intersection et au sommet des petites lèvres, protégées par les grandes lèvres.

Comme le pénis, il s’agit d’un corps érectile qui possède des terminaisons nerveuses, mais 2 fois plus nombreuses chez la femme. Le clitoris possède 8000 terminaisons nerveuses ! Pas étonnant donc que le fait de le stimuler nous mette dans tous nos états ! Alors, c’est qui le sexe fort ?...

Le Clitoris ressemble un peu au Penis :

Il est également pourvu, dans sa partie externe, d’un capuchon et d’un gland qui mesure en moyenne 6 millimètres. Le gland, recouvert par le capuchon, constitue sa partie visible entre les petites lèvres. La plus grande partie du clitoris n’est donc pas visible ! Le Clitoris, à la différence du pénis, est donc un organe interne.

A l’intérieur, se trouve le corps (composé des corps caverneux) qui mesure en moyenne 2,5 cm.

Le bulbe, accroché sur la paroi intérieure du vagin, mesure quant lui 3,5 cm.

Comme pour le pénis, la taille du clitoris dépend de chaque personne. Et comme pour le pénis, il existe aussi des micro-clitoris !

Le clito, capable d’érection telle une fleur …

Le pénis n’a pas le monopole de l’érection ! Le clitoris possède en effet deux corps caverneux et est donc en mesure de grandir et gonfler sous l’effet de l’excitation. L’érection moyenne du clitoris est d’environ 8 mm. A tel point qu’au XVII siècle, on assimilait souvent le clitoris au pénis.

Lors de l’érection du clitoris, l’afflux de sang va irriguer les bulbes vestibulaires qui font partie du clitoris et qui entourent le vagin (situées sous les grandes lèvres). Leur gonflement va permettre l’ouverture de la vulve, plus ou moins prononcée pour chaque femme.

D’où l’expression : « elle a le sexe en fleur »!

Le Clito pour monter au 7 ième ciel :

Aujourd’hui on sait que 80% des femmes atteignent l’orgasme grâce à la stimulation de leur clitoris.

Il est petit mais efficace ! Les autres femmes (20%) ont des orgasmes vaginaux.

A l’heure actuelle, on remet en cause la classification fortement décriée entre « femme clitoridienne » et « femme vaginale » car la stimulation vaginale entraîne automatiquement une stimulation des bras profonds du clitoris.

Un mystère encore pour les hommes

Symbole de l’autonomie sexuelle de la femme, il reste un objet de mystère pour les hommes, mais aussi un objet de crainte. En effet, 95 % des femmes accèdent à l’orgasme en quelques minutes en le stimulant elles-mêmes. Au Moyen-âge, il était même nommé "le mépris de l’homme" dans certaines régions d’Europe.

Est-ce qu’une femme aussi peut être « en panne »?

Autrement dit, ne pas réussir à avoir une érection clitoridienne?

Au cours de la vie, le clitoris peut rester insensible pendant quelques semaines. Rien de grave, un coup de fatigue, une maladie ou son traitement, une déception amoureuse, un deuil …

Si cette panne dure plusieurs mois, il faut envisager de consulter, la principale cause étant une modification hormonale (liée aux œstrogènes) qu’il est souvent facile à traiter.

Le clito, capable de transpirer…

On ne suspecte pas notre clitoris de transpirer ; et pourtant, notre organisme est composé de glandes situées sous le clitoris, permettant une transpiration de nos parties intimes.

Un moyen de se protéger des frottements de nos vêtements.

Court métrage d’animation sur le Clitoris

Lori Malépart-Traversy, une québecoise, a réalisé un court métrage d’animation sur le Clitoris, en rapport avec la sexualité féminine. Elle a réalisé en 2016 ce petit film intitulé Clitoris, dans le cadre de ses études universitaires, en dernière année du diplôme en cinéma d’animation à l'université Concordia (Montréal, NDLR).

« Les femmes sont chanceuses, elles possèdent le seul organe du corps humain qui sert uniquement au plaisir »… Voilà comment Lori Malépart-Traversy pose le débat dans son court métrage …

Ce court-métrage balaye les idées reçues sur cette partie de l’anatomie féminine «ignorée» et relate avec une touche humoristique l’histoire de cet organe ce qui a pour but d’informer les gens tout en restant divertissant. C’est certain que les femmes et les féministes vont éprouver un intérêt plus grand pour la vision de ce film, mais certains hommes commencent aussi à s’intéresser au sujet.

Il est important à la fois pour les femmes et les hommes de connaître l’anatomie féminine.

Le film peut également interpeller les jeunes et les adolescent(e)s, parce qu’il aborde la sexualité avec humour et légèreté.

Lori Malépart- Traversy explique souvent que le clitoris et le plaisir féminin sont encore tabous.

C'est le reflet du sexisme dans notre société. La sexualité des femmes n'est pas vue comme indépendante du désir des hommes. Pour faire évoluer les mentalités, il faudra que les luttes féministes soient plus fortes. Elle a l'impression que ça commence à bouger, ces dernières années. Pour elle, une autre piste primordiale serait de donner des cours de sexualité dans les écoles.

#Sexologie #Périnée #Clitoris #Sexualité

174 vues