top of page
  • Photo du rédacteurVéronique Vandebroeck-Abeels

Endométriose ...De la douleur aux papillons ....... Quel est mon suivi thérapeutique & éducatif en kiné Pelvi- Périnéologique et sexologique





De la douleur aux papillons .......


Dans mon parcours professionnel, la rééducation des femmes atteintes d'endométriose, m'a souvent fait penser à ces nombreuses douleurs chroniques et variées décrites... qui de séances en séances.... petit à petit... doucement... s'atténuent voire s'envolent telles des papillons .....


En effet, en réponse à l’endométriose, je peux adopter une rééducation Abdo- Pelvi- Périnéale ainsi que des consultations séparées ou associées en sexologie clinique fonctionnelle.

L'approche est globale ainsi qu' analytique, et à la fois en externe et, en interne, en proposant un panel de "techniques" thérapeutiques et éducatives suivantes et personnalisées à chaque personne et chaque séance selon l'évolution :


1.      Approche thérapeutique

Prises de consciences corporelle : Afin de mieux appréhender la maladie et mieux la

vivre et Proprioception.

Rééducation de la posture.

Localisation des adhérences/spasmes /douleurs, pour récupérer la fluidité et la

souplesse des mouvements.

Mobilisations  tissulaires passives et actives : En effet, lorsque les douleurs sont

profondes, l’endométriose crée des adhérences qui, en limitant la mobilité des tissus,

rendent les rapports douloureux. Les cicatrices des suites de chirurgies peuvent entraîner le

même genre de problèmes.

Postures de Yoga (quelques étirements) et  certains mouvements fluides "dansés".

Thérapie manuelle : Harmonisation ostéo articulaire et musculaire. Ré harmonisation viscérale et des fascias.

Trigger point.

Relaxation, Sophrologie, Pleine Conscience (visualisation et revisite par Scan corporel),

Méditations guidées, Cohérence cardiaque.

Libération manuelle du diaphragme : pour retrouver la respiration harmonieuse,

relaxante et antalgique

Travail abdominal et respiratoire : exercices pour retrouver une respi. juste abdominale

pour aider à se détendre, pour gérer sa douleur et agir sur son transit intestinal + Gym

abdominale hypo pressive.

Rééducation périnéale (Pelvic Floor Training) : indispensable pour redonner de la

mobilité aux tissus figés par la douleur (Il ne faut pas se limiter à un traitement

médicamenteux antalgique !) = Proprioception du plancher pelvien, Travail manuel,

massage, exercices avec effets trophiques de la contraction.

Biofeedback négatif de détente : car l’endométriose est associée à des muscles Pelvi

Périnéaux hypertoniques voire contracturés et à un relâchement musculaire difficile !!.

C'est une méthode efficace pour travailler sur les dyspareunies superficielles, et

surtout profondes, en apprenant à la patiente à relâcher son périnée car les antécédents

douloureux ont créé une appréhension qui se traduit par une contraction musculaire qui

rend la pénétration difficile voire impossible tellement elle est douloureuse…

Massages relaxants doux. Le toucher est positif, autorisé (consentement de la

patiente, à son rythme) et respectueux.

Apprentissage de l’auto massage avec petite balle pour pratiquer à la maison.

Massage des cicatrices.

Physiothérapie de détente, TENS, Neuro modulation sacrée.

o Accompagnement physique pour la reprise des loisirs, activités sociales et sportives.

Remise aux Activités Physiques quotidiennes afin de Vivre l'endométriose au jour le

jour. La pratique régulière d’une activité physique reste un atout clé dans la gestion de la

douleur. En effet, le sport permet de réduire les inflammations et les douleurs liées à la

maladie tout en améliorant la qualité de vie. Cependant, certains sports sont à déconseiller

ou, à adapter au cas par cas (bien -être, rythme, progression, intensité, confort ...). Conseiller d'écouter son corps, de trouver son équilibre, et de ne pas y aller trop fort sinon résultera une congestion synonyme de douleurs; ainsi que d’expérimenter d’autres activités physiques comme la danse, le yoga.


« Un corps n’est qu’un corps, au fil de la vie, il nous offre des joies et des peines. Soyez fières de ce qu’il va accomplir et soyez patientes quand il galère… »

(Les joies d’en bas)

 

2.   Approche éducative

En plus de l'aspect thérapeutique, je veille également à un partage d'informations à visée d'éducation thérapeutique :

o Explication de l'anatomie du corps "blessé", douloureux, de l' intimité anatomique.

o Explication de la pathologie d'Endométriose (écouter la patiente, expliquer les ignorances et déconstruire les fausses croyances, ne pas sur protéger).

o Explication des processus des diverses douleurs (évaluer, localiser, quantifier, démystifier, comprendre les causes, voir ensemble ce qui peut soulager, pouvoir l'expliquer, et surtout, dire que la douleur n’est pas imaginaire, qu’elle est bien réelle et que la  sensation de la douleur est créée par le cerveau, que c’est une expérience. 

o Connaissance du cycle menstruel (+- tenue d’un journal menstruel).

o Explications et apprentissage du port d'une Ceinture pelvienne (ou d'un Tape durant la période de douleurs menstruelles).

o Conseils basiques alimentaires et nutrition anti inflammatoire et antalgique.   Identique quelque soit le type d’endométriose et sa localisation.

  • Sans créer de frustrations et en changeant progressivement les habitudes alimentaires pour diminuer les réactions inflammatoires et douloureuses du corps.

  • Sachant que les « régimes » trop restrictifs marchent rarement !

o Traitement symptomatique et boite à outils (conseils divers).

o Thérapie Cognitivo- Comportementale (TCC) : fractionnement des activités du quotidien. 

o Conseils concernant le sommeil : 50% des patients souffrant d’insomnie développent une douleur persistante…

o Apport de conseils adaptés et progressifs pour démarrer ou poursuivre des activités physiques sportives. Le but ultime est une REMISE EN MOUVEMENT, un accompagnement progressif de la patiente dans sa reprise d’un sport ou pour retrouver de la mobilité corporelle. Les mouvements actifs et l’activité physique auront un effet positif sur ses douleurs et son bien-être psychique. Il faut ainsi lutter contre la Kinésiophobie !

o Conseils pour le maintien/la reprise de l'intimité et visant une sexologie harmonieuse et adaptée (positions/respi/mouvements pour éviter/diminuer les douleurs). L’endométriose touche les femmes dans leur corps, leurs organes, leur intimité, leur sexualité et encore bien d’autres aspects de leur vie. Les crises de douleurs, les crampes, la sécheresse intime, les pertes de sang, la fatigue chronique, les effets secondaires des traitements chirurgicaux/hormonaux, engendrent de nombreux symptômes qui impactent la vie intime des femmes.



N’hésitez pas à me contacter si vous avez quelques questions à aborder ou

si vous souhaitez prendre un rendez-vous :

Véronique Abeels, Kinésithérapeute,

Spécialisée en Abdomino- Pelvi- Périnéologie, Périnatalité et Sexologie clinique

 veronique@kineabeels.be    ou 0032 495 51 06 95

Comments


bottom of page