• Véronique Vandebroeck-Abeels

Les modifications urinaires autour de la grossesse


Vous êtes enceinte et, vous avez très souvent l’impression ou l'envie d'aller uriner ?

C’est normal !

Au début, votre vessie subit l’influence des hormones de grossesse.

A la fin, elle est carrément comprimée par la tête de votre BB.

Ne succombez pas à la tentation de boire moins pour gagner de la tranquillité. Votre corps a besoin d’1,5 litres d’eau minimum par jour. C’est le meilleur moyen pour lutter contre les infections urinaires.


Oups,... une fuite !...

N’ayez pas honte de perdre un peu d’urine quand vous portez BB, toussez, éternuez ou riez! Les 6 premiers mois, ce signal vous avertit que les muscles de votre périnée se relâchent.

Une rééducation avec une kinésithérapeute spécialisée s’impose.

La grossesse est une période critique pour l'ensemble de l'appareil urinaire.

Les modifications anatomiques et physiologiques peuvent être responsables d'une altération de la fonction rénale et foetale, et de l'apparition de divers symptômes essentiellement du bas appareil :


La Pollakiurie : C'est le signe le plus fréquent et le plus précoce des troubles vésico-sphintériens de la femme enceinte.

En dehors de la grossesse la fréquence diurne des mictions est de 6/jour, et rarement la nuit voire 1x/nuit.

La pollakiurie diurne (>10 mictions/jour) est retrouvée :

· chez 59% des patientes au cours du premier trimestre,

· chez 61% au cours du second trimestre et

· chez 81% en fin de grossesse.

La pollakiurie nocturne (>3 mictions/nuit) représente 66% des patientes au cours du troisième trimestre.


L’Hyper Activité Vésicale (HAV) : envie d’uriner suite à des stimuli tels que eau qui coule, froid, stress.

Les Urgenteries (urgences mictionnelles) : Des études montrent 13% d'urgence mictionnelle à 32 semaines de gestation.

La Nycturie : besoin qui réveille la nuit pour uriner (= différent de profiter de l’allaitement la nuit pour aller uriner !)

Traitement kiné : calendrier mictionnel; proposer de faire une contraction longue pour désinhiber la sensation de besoin mictionnel 😊


La Dysurie : Des difficultés mictionnelles sont retrouvées chez 27% des patientes, au cours des 2 premiers trimestres de la grossesse et sont + embêtantes car la femme pousse souvent au lieu de se détendre !

Traitement Kiné : Apprendre à bien se positionner et se relâcher aux toilettes; et, interdire le « Pipi stop »

La rétention urinaire : Elle peut se développer si l'utérus gravide est rétro versé ou s'il existe une masse pelvienne. Cette rétention disparait le plus souvent après 16 semaines de grossesse, lorsque l'utérus remonte de l'enceinte pelvienne.

Traitement Kiné: Exercices respi et circulatoires. Conseils divers.


Les infections urinaires :

Même celles qui n'auraient jamais entendu parler d'infections urinaires savent où se situe le problème, mais, une femme enceinte doit être correctement informée de ce genre d'infection qui peut impacter la bonne marche de sa grossesse. Connaître le mal permet de prendre les mesures nécessaires pour éviter l'infection ou la guérir rapidement si elle est déjà installée.

L’incontinence urinaire : C'est un symptôme très fréquent au cours de la grossesse puisqu'il concerne près de 85% des femmes enceintes.

Conseils :

· Espacer les mictions de min 2-3 heures

· Aller aux WC au besoin ressenti et pas par précaution !

· Ne pas garder de mauvaises habitudes mictionnelles après la grossesse

· Suggérer de boire du Kefir (=boisson naturelle)

· Prendre des pré biotiques (pour le microbiote) (Pylène ou Lactibiane référence)


Votre kinésithérapeute spécialisée en Rééducation Pelvi-Périnéale & pré / postnatale :

Véronique ABEELS : rue école des filles; 1315 Piétrebais

tel: 0495 510695 courriel : veronique@kineabeels.be

https://www.veroniqueabeels.com



1,009 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout